Skip to main content
Nouvelles marques

Nhood, nouvelle plateforme de services immobiliers

Les entités Ceetrus et Nodi, toutes deux actrices de l’immobilier dans l’univers de l’association familiale Mulliez se sont rapprochées en janvier dernier. Elles associent leurs savoir-faire sous la nouvelle marque Nhood, qui cherche à inventer les nouveaux lieux de vie à impact positif pour révolutionner la ville, le quartier et le commerce.

À propos de Nhood

La nouvelle marque bannière englobe les 1029 collaborateurs de deux entités foncières de la galaxie AFM (Auchan). Nhood associe le métier de régénération urbaine et de reconversion de friches commerciales que Nodi propose depuis 4 ans à la promotion / réinvention de centres commerciaux que propose Ceetrus. Le portefeuille géré compte 300 sites commerciaux en Europe dont 76 en France, avec un potentiel de 30 000 logements sur 40 projets.

Le projet

Nhood est inspiré de l’anglais, “neighborhood”, qui signifie “quartier”, “voisinage” et appelle par sa compression à la création d’une nouvelle communauté. Présentée comme une version courte à mi-chemin entre « Nous » et « Good », la marque garde une consonance taillée pour l’échelon international et les 10 filiales de l’entreprise dont le siège est basé à Villeneuve d’Ascq.

La signature “des lieux, en mieux” affiche l’ambition d’une création de valeur utile et durable pour le marché, pour et avec les habitants et la planète. Nhood se positionne comme un opérateur immobilier mixte créé au service de foncières propriétaires d’actifs, pour animer, régénérer et transformer des sites en nouveaux lieux de vie, pour le mieux-vivre ensemble. 

Le logotype imaginé se veut le reflet d’une souplesse de la marque en mouvement perpétuel. Par des formes circulaires et à l’alignement déstructuré, le système apporte une forme de dynamisme, synonyme d’agilité. Au delà du simple travail de caractères du logo, c’est tout un code typographique évolutif qui se déploie dans l’univers de marque. Des lettres classiques s’associent à d’autres plus allongées dans une famille baptisée « Quartier Nouveau ».

Le dégradé vert et une palette de couleurs dédiée à la tonalité vivante orientent l’ensemble vers le message clé de régénération des espaces et la réinvention des quartiers.

Le processus de création de la marque devait également répondre à deux objectifs majeurs : construire une identité suffisamment évocatrice pour laisser la porte ouverte à toutes les évolutions futures : nouveaux métiers, nouvelles offres … mais aussi développer un nom, un logo et une signature qui puissent fonctionner dans les 10 pays impliqués.

Communiqué agence Namibie & Andy
Qu’en pensez-vous ?
Génial
Génial
36%
Bien
Bien
55%
Okay
Okay
0%
Indécis
Indécis
9%
Moyen
Moyen
0%
Raté
Raté
0%

Un commentaire

  • Renaud dit :

    Exercice toujours compliqué que d’imposer une nouvelle marque. Potentiel évolutif, évocation, charte graphique : Plutôt réussi je trouve 👍

Commentaires