Paris Descartes, Paris Diderot et l’Institut de Physique du Globe de Paris forment l’Université de Paris

Par 4 mai 2019 mai 17th, 2019 Nouvelles marques

Née de la fusion des universités Paris Descartes et Paris Diderot et de l’intégration de l’Institut de Physique du Globe de Paris, l’Université de Paris a vu officiellement le jour le 20 mars dernier. En voici la nouvelle identité visuelle !

À propos de l’Université de Paris

L’Université de Paris est une université publique assumant l’intégralité des missions d’enseignement et de recherche. Elle est structurée en trois grandes facultés. Santé, Sciences, Sociétés et Humanités, elle intègre aussi l’Institut de physique du globe de Paris.

Le projet

L’identité visuelle de l’Université de Paris s’est construite au moyen d’un dispositif participatif. Celui-ci visait à intégrer l’ensemble des acteurs de l’université à la création de la marque. Ainsi, ce sont quatre ateliers qui ont amené les participants à interroger les valeurs du projet, la vision symbolique de l’université, l’image du territoire parisien. L’emblème qui en résulte associe la lettre U et une représentation stylisée de la tour Eiffel et de la Seine. Le monument phare de la ville figurait en tête des résultats du questionnaire « L’Université de Paris, vous la voyez comment ? ».

Le symbole a été pensé pour avoir une compréhension qui dépasse la barrière de la langue et ainsi favoriser une notoriété internationale de la marque. Nous avons concrétisé cette ambition par la création d’un emblème à la symbolique forte et évidente. L’objectif étant de s’émanciper rapidement de la présence de l’intitulé « Université de Paris » comme explication de sa signification.

Agence Graphéine

À noter que les universités Paris Diderot et Paris Descartes continuent d’exister jusqu’au 31 décembre 2019,. Durant cette période de transition, les organisations administratives vont converger progressivement.

Communiqué — Trois axes stratégiques d’identité visuelle ont émergé suite aux phases de concertations et de workshops avec les équipes de l’université. Certains cherchant à réinventer l’imaginaire parisien par une esthétique technologique destinée à communiquer l’idée d’innovation. D’autres à l’inverse puisant dans le panorama de signes culturels parisiens pour ancrer le projet historiquement et territorialement. L’opposition entre tradition et innovation fut l’occasion de débats passionnés et passionnants entre les membres du comité de pilotage et l’agence. L’orientation « héritage » fut finalement privilégiée. Elle est le positionnement le plus efficace pour hisser le rassemblement à la hauteur des plus grands campus universitaires anglo-saxons et mondiaux.

Opinion

J’apprécie la démonstration donnée par l’agence et je la comprends. Seulement cette fois, je suis assez dubitatif quant au résultat final. Ils ont indiqué orienter leur travail sur l’universalité du monogramme (la Varsity letter américaine) et ainsi supprimer la barrière du langage. Cependant, je ne peux m’empêcher de lire UA…

De même, je lis entre les lignes que les workshops ont dirigé la créa vers les symboles culturels, imposant sans doute la Tour Eiffel. J’étais pourtant bien d’accord avec le case study de l’agence sur l’identité de l’Office du Tourisme de Paris, qui laissait entendre que toutes les identités visuelles en lien avec la capitale reprenaient bien trop souvent une image massive du monument. Enfin, la composition générale ne m’inspire pas vitalité (comme présenté dans le communiqué officiel). cela reste néanmoins un très beau travail de cohérence et de liaison entre les 3 entités sortantes. (Malgré mon amour pour le logo de Paris Descartes).

La parole est à vous ! Que pensez-vous de la nouvelle identité Université de Paris ?

Commentaires